La naissance des premiers fours à bois remonte aux temps les plus reculés de l’histoire de l’humanité, ceux du début de la sédentarisation de l’homme.
L’histoire du four à bois prend sa source avec les premiers aliments que l’homme sut cuire, d’abord les céréales grillées, puis les galettes et enfin le pain. On dit du pain qu’il serait né un peu par hasard probablement il y a 5000-6000 ans au Proche Orient : une pâte à galette oubliée aurait fermenté un long moment avant d’être cuite, et fait nouveau, elle aurait gonflé !
Depuis ce moment là, les hommes n’ont eu de cesse, quelle que soit leur époque ou leur culture d’améliorer les techniques de cuisson du pain, pour aboutir au four à bois que nous connaissons actuellement.

C’est aux égyptiens et aux mésopotamiens que l’on doit les premiers fours à pains (il y a environ 5000 ans). Ils étaient constitués d’une sorte de couvercle ou cloche en terre ou en torchis. On plaçait à l’intérieur du four la galette ou la pâte qui cuisait pour la première fois dessus et dessous.
Puis un peu plus tard, ils améliorèrent ce four à bois rudimentaire en créant les premiers fours à pain « tandur », encore utilisés notamment au Pakistan pour la cuisson des fameux « nans ».

La cuisson des pains dans un four à bois était alors une activité bien organisée qui avait lieu dans de véritables boulangeries et l’importance du pain était alors telle, que ces derniers constituaient un moyen de paiement en nature, pour les salaires et les impôts.

Ce sont les Grecs, maîtres de l’art et de la boulangerie qui inventèrent le four à bois « moderne », qui n’a presque pas changé depuis 2000 ans ! Ils eurent l’idée de « coucher » le four tandur égyptien pour le placer sur le sol et placèrent l’ouverture devant. Le four à pain était ainsi plus pratique et consommait moins de bois. Bientôt, ils y rajoutèrent une sole pour y faire le feu. Enfin on eut l’idée d’ôter le feu à la fin de la chauffe pour cuire les aliments par rayonnement de chaleur.

Les Romains, quant à eux importèrent la main d’œuvre grecque et leurs techniques qu’ils appliquèrent, développèrent et exportèrent dans toute la Rome Antique.
Certes, ils n’apportèrent pas grande évolution au four à bois grec, mais ils introduisirent un nouveau matériau capital, la brique de terre cuite.

Le pain a une valeur symbolique et sacrée dans nos civilisations occidentales et son histoire remonte aux temps les plus reculés de l’histoire de l’humanité. Il est aussi le symbole d’une alimentation saine.

C’est aux égyptiens que l’on doit la création du premier four à pain et aux Romains leur diffusion massive.